Blason  de  Charleroi La Carolo UCL
Les chants sacrés


Pays de Charleroi



Refrain :
Pays de Charleroi,
C'est toi que je préfère,
Le plus beau coin de terre
À mes yeux oui c'est toi. (bis)

J'ai de maintes cités
Contemplé les merveilles,
Leurs palais tant vantés,
Aux splendeurs sans pareilles,
De leurs beaux monuments,
Admirant la structure,
J'ai regretté nos champs
Et leur verte parure
Qu'annonce le printemps...

Sous les prés verdoyants
Que la Sambre caresse,
Sous les bosquets riants
Tout remplis d'allégresse,
Gît le sombre charbon,
Ce pain de l'industrie,
Que le mineur wallon,
Si cher à sa patrie
Extrait du puits profond...
J'aime les hauts fourneaux
Flamboyants dans la brume
Et le bruit des marteaux
Résonnant sur l'enclume
J'aime ces travailleurs
Animant nos villages
Et le chant des mineur
Égayant nos rivages
Après leur dur labeur...

La nuit j'aime ces feux
Près de chaque houillère
Et quand l'éclair joyeux
Jaillit des fours à verre
Verrier, à leur clarté,
J'admire ton courage,
Tu sais avec fierté
Égayer ton ouvrage
D'un chant de liberté...

J'aime à voir réunis
Le soir de la quinzaine,
Les enfants du pays
Buvant à chopes pleines
La bière coule à flots
Pétillante et mousseuse
J'aime le bruit des pots
Et la chanson joyeuse
Qui fait dire aux échos...


Lolotte



Sus l'bôrd d'el Samb', tôt pierdu dins l'fmièye,
Vwèyè Couillet avou s'clotchi crayeu
C'est là d'meûre èm matante Dorothèye,
Avou m'mononke Adrien du Crâmieu.
A s'nov'maujonne, nos avons fé ribotte
Djeudi passé tout en pindant l'cramia;
Po l'premî coup, c'est là qu'j'ai vu m'Lolotte
Ré qu'd'y pinser, sinter comme èm cœur bat. (bis)

Gn'avait rolà les pus gais du villâdge,
Enfé d'coumères, on n'avait qu'à tchwési;
On a r'sinné à l'omb' pa-dzo l'fouyadge
'Mitan d'el cour pa-dzo l'grin céridjî.
Et m'bounne matante a d'el bîre in boutèye
C'est né l'faro qu'estdjamè si bon qu'ça.
Dins s'chic Lolotte aste si bé vermèye
Ré qu'd'y pinser, sinter comme èm cœur bat. (bis)

I d'allait mieux, les pinses estaient rimpliyes;
Djean l'blanchisseû tinguelle ès violon;
I dit: "Z'èfants, I gna véci des fiyes,
Qui n'demind nei qu'à dinser l'rigodon".
Ma qué plédgi, qu'Lolotte estait contène,
Après l'quadrille, on boute ène mazurka:
Dj'ai triané en serrant s'mwin dins l'mienne
Ré qu'd'y pinser, sinter comme èm cœur bat. (bis)




Au swèr venu, pour dinser tchaquin s'presse
L'violoneu raclait avou ardeur;
L'bîre et les femmes fèyaient tourner les tchesses:
Cré nom d'une chique, dji nadgeais dins l'bonheur,
Mins l'pa Lolotte, en vwèyant que dj'èm l'embrasse,
D'un caup d'chabot, m'fait plodgî dins l'puria.
M'coumère s'accourt, èyè mi dj'èm ramasse
Ciel qué caup d'pîd, sintè comme èm cœur bat. (bis)

Dji m'sauérai d'el cramia d'èm matante
Dj'crwès qu'dj'ai l'croupîon cassè ou ben dèsmis
Dji prinds des bwins à l'vapeur d'eau boulante,
Gringant des dints, à tchaqu'caup que dj'm'achis.
Mins dje sketterais jusqu'à m'dérenne maronne,
Pou m'apougnî avou s'mâme èyè s'pa.
Plutôt mori que d'viquer sins Lolotte
Ré qu'd'y pinser, sinter comme èm cœur bat. (bis)




La p'tite Gayolle



Elle me l'avou toudis promis
N'bell' petit' gayolle (bis)
Elle me l'avou toudis promis
N'bell' petit' gayolle
Pou mèt'm' canari.

Refrain :
Troulala, troulala, troula, troula, troulalère
Troulala, troulala, troula, troula, troulala

Quin m' canari saura tchanter
I d'ira vîr les filles (bis)
Quin m' canari saura tchanter
I d'ira vîr les filles
Pour apprendre à danser

Tous les habitants d'la Semois
S'ront passés à tabac (bis)
Tous les habitants d'la Semois
S'ront passés à tabac
Quand Charleroi s'ra là.

N' bell 'intinte c'est l' Bénélux
Mais c'qu'on verra jamais (bis)
N' bell 'intinte c'est l' Bénélux
Mais c'qu'on verra jamais
C'est la Carololux

On dit qu'les namurois sont lents
Mais quand ils sont dedans (bis)
On dit qu'les namurois sont lents
Mais quand ils sont dedans
Ils y sont pour longtemps




Tous les habitants de Bastogne
Ont tous une drôle de trogne (bis)
Tous les habitants de Bastogne
Ont tous une drôle de trogne
Comm' des cochons qui grognent.

La Carolo et son Centenaire
C'est un anniversaire (bis)
La Carolo et son Centenaire
C'est un anniversaire
Qui marquera l'Univers

La Carolo et son expo,
C'est aussi gros qu' Van Cau (bis)
La Carolo et son expo,
C'est aussi gros qu' Van Cau
Et qu'on se passe le mot

La Namuroise à la fourmi
C'est un exemple fini (bis)
La Namuroise à la fourmi
C'est un exemple fini
D'une belle bande d'abrutis

La Carolo toudis à l'fosse
Et y'a personne qui bosse (bis)
La Carolo toudis à l'fosse
Et y'a personne qui bosse
Sauf pour faire la noce




Le chant des Wallons



Que jusque tout au bord
On remplisse nos verres
Qu'on les remplisse encore
De la même manière
Car nous sommes les plus forts
Buveurs de blondes bières.

Refrain :
Car nous restons de gais wallons
Dignes de nos aïeux, nom de Dieu
Car nous sommes comme eux, nom de Dieu
Disciples de Bacchus et du roi Gambrinus.

Nous ne craignons pas ceux
Qui dans la nuit nous guettent
Les Flamands et les gueux,
A la taille d'athlètes
Ni même que les cieux
Nous tombent sur la tête.

Nous assistons au cours
Parfois avec courage
Nous bloquons certains jours
Sans trop de surmenage
Mais nous buvons toujours
Avec la même rage.
Et quand nous fermerons l'oeil
Le soir de la bataille
Pour fêter notre deuil
Qu'on fasse une guindaille
Et pour notre cercueil
Qu'on prenne une futaille.

Et quand nous paraîtrons
Devant le grand Saint-Pierre
Sans peur nous lui dirons:
"Autrefois sur la terre
Grand Saint-Pierre nous n'aimions
Que les femmes et la bières!"

Et quand nous serons pleins
Nous irons jusqu'en Flandres
Armés de gros gourdins
Pour faire un bel esclandre
Et montrer aux Flamins
Comment s'qu'on sait les prendre!



- Retour -

© 2003-2015 Carolo UCL - v3.3